La relation entre la marche et la créativité est au cœur de ma recherche doctorale. Pendant mon processus créatif, j’intègre la marche comme une méthode d’apprentissage et de savoir. La phase actuelle de la recherche consiste à développer une série d’œuvres audio-visuelles inspirées par des promenades à travers les ruelles de Montréal .

P1010900

En particulier, je me concentre sur l’expérience en marchant dans les ruelles vertes à Montréal. Mobilisées pendant les années 1990s par des citoyennes, les ruelles vertes sont devenus des telles ressources communautaires. À la fois intimes et publiques, un peu à l’état sauvage mais aussi semi-paysagés, ces espaces liminaires sont uniques au caractère de la ville.

En avril 2015, j’ai contacté Le Regroupement des éco-quartiers à explorer comment ma recherche dans les ruelles vertes pourrait être au service de la communauté. Je fus agréablement surprise d’apprendre que le regroupement est en train d’élaborer un nouveau projet intitulé Parcours des ruelles vertes et actifs:

“Dans le cadre de Je Vois Montréal, le Regroupement des Éco-Quartiers, a déposé le projet de Parcours de ruelles vertes et actives, j’ai ma ruelle à coeur. L’objectif de ce projet est de développer destrajets favorisant la pratique de l’activité physique par des gens de tous âges, tout en les faisant profiter des oasis urbaines que représentent les ruelles vertes.”

Avec l’encouragement exprimé par l’équipe du regroupement, ma recherche va alors contribuer une composante créative à ce projet. Au cours de l’année prochaine, j’aspire à développer des activités qui encouragent les gens (de divers âges et capacités) à adopter et à adapter la marche comme un moyen de générer leur créativité.

J’ai commencé cet été en marchant dans le parcours des ruelle vertes proposé pour le quartier de Ville-Émard (situé au sud ouest de Montréal). À partir de cette experience (partagée dans cette section de mon site par les images et les enregistrements sonores), je produit d’abord des oeuvres audio-visuels. Ainsi, je vais continuer à marcher et créer pendant les saisons à venir pour finalement adapter mes méthodes de travail vers un format d’atelier participatif que je planifie à offrir aux membres de la communauté du quartier Ville-Émard au cours du printemps / été 2016.

Vous êtes les bienvenues à m’envoyer vos commentaires et questions: info@dripdrop.ca

 

Je suis très reconnaissante que cette recherche a été financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et la faculté des beaux arts à l’université de Concordia.

SSHRC-CRSH_FIP